25/08/2006

A ma tendre et courageuse

L'espoir de ses doigts croisés

a été bafoué...

 

Colère?

Non, dépit plutôt...

 

Ainsi va la vie, elle abandonne à bout de force

Elle est calme, sereine même si le mal-être

a repeint son visage de gris

 

Elle a pris sa décision,

elle ne veut plus qu'on s'acharne

J'attends les moments où sa vie

sursaute encore, où la couleur revient un peu

Je profite, j'essaie d'être là

à côté, pour la faire rire

ou pour pleurer

Quand je peux, dès que je peux

 

Elle a tout compris même si c'est

avec ses mots de vieille enfant

Elle a mieux compris mais je me demande

Si elle accepte

Et d'ailleurs, si on peut accepter

 

 

13:08 Écrit par Lou dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Beau, l'amour .

Écrit par : biglodion | 25/08/2006

vos mots Parfois, quand tout va mal et s'écroule autour de soi, des mots comme ça donnent du baume au coeur. Votre amitié sincère est touchante.

Écrit par : edouard | 28/08/2006

Bonjour Lou, Comme je comprends tes mots, comme je les revis. L'impuissance, la solitude, le sentiment d'être le spectateur muet du spectacle de la vie, de son épilogue. J'espère que tu trouveras autour de toi le réconfort dont nous avons tous besoin.

Écrit par : artatum | 31/08/2006

salut lou j 'ai vu un message de toi sur mon vieux blog.
et beh ça fait bizard de lire tout ça...
le temps passe et l'alcool aura été le plus fort.
je m 'en vais. bisousss

Écrit par : intime | 13/09/2006

Moi... Moi, je les aime bien tes mots, même ils trébuchent et je m'y connais...

Écrit par : modimo | 20/09/2006

Les commentaires sont fermés.