12/10/2007

 

Déverse-toi sur ce monde irréel
Horrible bile!
Pars et ne te transforme pas en malin!

Mon dieu, j'ai si peur...

15:04 Écrit par Lou dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Lou

Je suis à vendre
Au plus offrant
Foutaises!

15:02 Écrit par Lou dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Lou

J'en veux à la terre entière!
Les larmes enflamment ma gorge,
La peur me corse la poitrine,
Je suis effrayée,
Tout s'effondre,
Ma chair
Ne me lâche pas!

15:01 Écrit par Lou dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/07/2007

 

Comme les passages à vide se faisaient rares,

Celui-ci m'a surprise.

Pas vraiment déstabilisée mais disons, plutôt, vidée.

 

Une page blanche impossible à remplir

Ou avec des mots qui ne veulent rien dire

Avec des phrases sans début

Avec des images floues

 

Et j'ai toujours l'impression de revivre

quand un jour, sans prévenir, sans pression, tout revient...

 

Les mots, le sourire, l'entrain, la légèreté, le goût, la volonté, l'envie et les besoins...

 

J'ai pourtant peur de septembre... On me dit de m'y préparer... Tous les anniversaires, même de ceux-là...

 

Que les dieux, déesses, les diables, les diablesses et toutes les idoles soient avec moi!

18:55 Écrit par Lou dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/07/2007

Sale temps

Le nettoyeur de trottoir assis sur le muret d'en face reprend son souffle

Epuisé semble-t-il...

Le chat noir écrasé sur le Boulevard Général Jacques expire couché sur le flanc

Fauché dans son élan...

Les arbres de l'avenue Winston Churchill peints d'un coeur blanc n'ont rien demandé

Et je vais être en retard...

 

Je n'y arrive plus...

Je n'ai plus de souffle...

On me coupe dans mon élan...

Je suis sans cesse en retard sur tout...

 

13:25 Écrit par Lou dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/03/2007

je suis donc je cache

On revient toujours à ses anciennes amours...

 

Moi je suis comme ça!

 

Il me dit que je suis bonne mais je ne le crois pas

Il me dit que j'ai du talent mais je ne le vois pas

Il me dit que je dois continuer mais je ne sais pas

Il me dit que je vais bien mais il ne sait rien

 

Je lui cache tout même à lui.

Et pourtant c'est mon thérapeute!

 

 

17:51 Écrit par Lou dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/09/2006

Bye

Il n'est pas utile d'aduler les morts...

Je l'ai soutenue vivante...

J'ai accompli ses dernières volontés...

 

J'ai rejeté leurs reproches...

Pourquoi sont-ils venus?

Sans fleurs...

Sans pleurs...

 

Elle est partie...

Elle s'accrochait mais ça ne servait plus à rien...

Elle dormait déjà d'un sommeil profond...

De celui où on dort de toute une vie...

 

Insupportable vision que ces apnées...

Et souvenirs difficiles car les derniers...

 

Je dois attendre que l'oubli fasse son oeuvre...

Et que ne me revienne que l'image

D'un petit bout de femme

Plein d'énergie et d'envie de rire...

 

Je n'ose pas aller chercher son sac enfoui dans le coffre de ma voiture...

Plus d'une semaine déjà ...

11:02 Écrit par Lou dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

25/08/2006

A ma tendre et courageuse

L'espoir de ses doigts croisés

a été bafoué...

 

Colère?

Non, dépit plutôt...

 

Ainsi va la vie, elle abandonne à bout de force

Elle est calme, sereine même si le mal-être

a repeint son visage de gris

 

Elle a pris sa décision,

elle ne veut plus qu'on s'acharne

J'attends les moments où sa vie

sursaute encore, où la couleur revient un peu

Je profite, j'essaie d'être là

à côté, pour la faire rire

ou pour pleurer

Quand je peux, dès que je peux

 

Elle a tout compris même si c'est

avec ses mots de vieille enfant

Elle a mieux compris mais je me demande

Si elle accepte

Et d'ailleurs, si on peut accepter

 

 

13:08 Écrit par Lou dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

18/08/2006

Détresse amère

Je ne m'attendais pas à autant de déboires.

Mamy s'accroche à un fil et voudrait parfois le lâcher simplement. Son état évolue trop vite pour comprendre quoi que ce soit.

Mon homme retombe dans la merde des spéculations et se sent faible à nouveau.

Ma meilleure amie me montre son intolérance et je l'éloigne. Je n'ai que faire de la morale moralisatrice.

 

J'use les touches du téléphone, du clavier et le levier de vitesse n'en peux plus de mes changements brutaux et désorganisés.

 

Je n'en peux plus de devoir rassurer des gens qui ont tous les droits.

Les coacher et les mettre sur la voie de leurs envies.

Et moi entre chômage et freelance, je m'efforce de jongler avec les missions, les visites à l'hôpital et les banalités essentielles de survie.

Je préfère la liberté mais je paie le prix.

 

Je me sens moche, vide et inutile.

Je dompte ma tignasse et je maquille mes yeux pour faire bonne figure.

Je l'ai toujours fait.

Montrer que je tiens le coup, surtout à elle.

 

Et puis, parfois, sur le chemin de retour, je hurle pour m'échapper un peu.

Je n'essuie plus les larmes, je laisse couler l'horreur de mes yeux.

J'ouvre la porte à ma tristesse dans l'anonymat de l'autoroute car là, je ne fais de mal à personne.

 

 

 

 

 

13:12 Écrit par Lou dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

18/07/2006

Lucidité

On me dit de me préserver...

Mais je ne veux pas regretter

De n'avoir pas passé assez de temps

Avec elle ...

Même si la maladie creuse déjà

Son visage de grand-mère

Pour m'effrayer!

 

Alors, je cours d'un bout à l'autre

Pour avoir toujours l'impression

De vivre

Fuir a toujours été mon issue préférée...

 

Alors, me préserver, ne serait-ce pas un peu exagérer...

09:52 Écrit par Lou dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |